Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog
26 julio 2011 2 26 /07 /julio /2011 00:00

 

 

 Le pigeon. El palomo El colom.

 

 

 

 Ya sabéis que estoy en Tortosa desde la víspera de San Juan y acogida por todo un parque zoologico. En mi ausencia mi primo Toni y Joaquin han adoptado un palomo con el ala rota, además de todos los gatos de la vecindad y Nera la perra que adopté yo. Los gatos huyen cuando me ven, la perra salta de alegría y con el palomo amadeu-1-.JPGno nos toca más remedio que acostumbrarnos a convivir, bueno a mí porque él se comporta como si estuviera en su casa,  mirad la cara de furia que pone cuando mi flash le despierta

  amadeudespierto.JPG Le llamamos AMADEU porque con el ala rota, nos recuerda el chiste  del Eugenio:

  
 
El chiste del [kulóm] (el colom, en català):

Resulta que era un tío que iba todos los días a la plaza Catalunya a tomar el sol sentado en un banco. En eso que cierto día se le acerca un colom (palomo) y le dice:
-¡Hola, macu!

El tío empieza a mirar a todos lados, no ve a nadie, y en eso que el pájaro salta encima del banco, se pone a su lado y le vuelve a decir:
-¡Hola, macu!
 
El tío se lo queda mirando fijamente y le dice:
-¿Me hablas tú?
-Claro que hablo! ¿No hablas tú también?
-¿Y cómo te llamas?
-Amadeu, ¿y tú?
-Yo, Sirili.

Total, empiezan a hablar, y se hacen amigos. Al  dia siguiente, el tío otra vez charla con el pájaro; y todos los días igual.

En eso que llega un día y el tío piensa: se lo tendría que decir a mi mujer. Llega a casa y dice:
- Mira, Trini, me gustaría que el domingo viniera un amigo mío a comer a casa.
-¿De quién se trata?
-Es un pájaro que he conocido en la Plaza Catalunya.
-¿Que dices, Sirili? ¿Tú estás loco?

En eso que la madre les dice a los hijos:  
-Hijos míos, vuestro padre está loco.

Los niños se quedan llorando en un rincón del comedor abrazados.
-¡El papá está loco!¡El papá está loco!

Total, que al día siguiente vuelve a la plaza Catalunya y dice: 
-Mira, Amadeu, el domingo te espero a comer en casa.
-¡Vale tío!¿A que hora quieres que venga?
-Pues a eso de las dos y media.
-Ya vendré, nen.

Llega el domingo, la mesa está puesta, con el cubierto preparado para el colom. En eso que tocan las dos y media y el colom no llega. La mujer le dice al marido:
-¡Pero qué coño va a venir un colom a comer a casa, Sirili!
-¡Vendrá, ya verás como vendrá.

Las tres menos cuarto y el pichón sin llegar. Los niños llorando en un rincón del comedor: 
-¡El papá está loco!¡El papá está loco! 

Llegan las tres y el pájaro que no aparece. La Trini le dice al Sirili:
-Sirili, trabajas mucho. Háztelo mirar.
-¡Calla. Ya verás como vendrá. Además, es un colom de palabra.

En eso que a las tres y cuerto llaman a la puerta. El Sirili, abre, y efectivamente allí estaba el colom con La Vanguardia debajo de un ala, y le dice:
-Amadeu, Amadeu, has tardado mucho. Creía que no vendrías. ¿Porqué has tardado tanto?
-Bueno, hacía tan buen día que he venido caminando chinu-chano, ¿vale? 



Dejo un enlace con 25 chistes del Eugenio, en formato MP3, listos para escuchar. A disfrutar!  

 

 

 

AmadeuP1030073el de mi primo tampoco vuela y el ala izquierda cae sin o por el peso del diario.

 

 

 

LE PIGEON

 

 

 

 

 

 

- Vous savez que je suis  à Tortosa depuis la veille de la St Jean et bien accueillie par tout un Zoo. En mon absence mon cousin Toni aadopté un pigeon avec l'aile cassée, en plus des chats de Toni enfin de tout le voisinage et Nera la chienne que j'avais adoptée moiP1030107.JPG. Les chats fuient en me voyant, ils volaient la nourriture dans mon assiette et se rappellent qu'il ne fait pas bon me contrarier, la chienne saute de joie,   elle m'avait adoptée aussi, quant au pigeon on essaie de coexister on, en fait moi, on n'a pas d'autre solution, car lui se comporte comme s'il était chez lu i, regardez plus haut la tête qu'il fait quand mon flash le réveille.

On l'appelle AMADEU car avec son aile cassée, il  nous rappelle une blague de l'Eugenio "El colom",  je vais essayer de vous la traduire:

 

 

 Il était une fois un type qui allait tous les jours faire un tour place de Catalunya s'asseoir sur un banc au soleil. Et sur ce voilà qu'un jour un colom (pigeon) s'approche de lui et lui dit:

   -bonjour mon vieux

Le type regarde de tous côtés, il ne voit personneet sur ce l'oiseau saute sur le banc se met tout contre lui et lui redit:

    -bonjour mon vieux

Le type le regarde fixement et lui dit:

     -est-que tu me parles?

     -bien sûr que je parle! Tu ne parles pas toi?

     -et comment tu t'appelles?

     -Amadeu, et toi?

     -moi Sirili

Enfin ils commencent à bavarder et deviennent amis. Le jour suivant le type parle avec l'oiseau à nouveau et ainsi de suite tous les jours. Et arrive le jour où le type pense qu'il devrait le dire à sa femme. Il arrive chez lui et dit:

     -Trini j'aimerais que dimanche prochain un de mes amis vienne déjeuner

     - de qui s'agit-il.

     - c'est un oiseau que j'ai connu placede Catalunya.

     -que dis-tu Sirili? es-tu fou?

Et la mère de dire à ses enfants:

      - Mes enfants votre père est fou

Les enfants se mettent à pleurer serrés l'un contre l'autre, dans un coin de la salle à manger:

      -Papa est fou! papa est fou.

Le jour suivant place de Catalunya Sirili dit:

       -Amadeu, dimanche je t'attends pour manger à la maison

       - parfait, mec, à quelle heure veux-tu?

       -eh bien vers deux heures et demie

       - je n'y manquerais pas mon gars.

Le dimanche arrive, le couvert  est mis et même celui du pigeon. Deux heures et demie et pas de pigeon. La femme dit à son mari:

       -au nom de quoi veux-tu qu'un pigeon vienne manger à la maison, Sirili!

       -il viendra, je t'assure, il viendra.

Trois heures moins le quart et pas de trace du pigeon.Les enfants pleurant dans leur coin.

       -Papa est fou! Papa est fou!

Trois heures sonnent pas d'oiseau, et la Trini dit au Sirili:

        -Sirili tu travailles trop. Tu dois te faire examiner.

        - Tais-toi! Tu vas voir qu'il arrive. C'est un pigeon de parole.

Sur ce à trois heures et quart on sonne à la porte. Sirili ouvre et en effet le pigeon est là La Vanguardia sous une aileet il lui dit:

           -Amadeu , Amadeu, tu en as mis du temps. Je pensais que tu ne viendrais pas. Pour quoi ce retard?

           -Eh bien il faisait si beau que je suis venu pas à pas ça va?

Celui de mon cousin ne vole pas et son aile gauche retombe deformée par le journal

   




 

 

 

 

 
  




Compartir este post

Repost 0
Published by maririu - en mémoires
Comenta este artículo

Comentarios

Gaëlle 08/31/2011 11:23


La seule chose qu'il me faille, ce sont des vacances!! Mais merci quand même pour ta sollicitude :)


mcjaramillo 08/26/2011 01:25


¿A ti de vigilanta? Tu vecino está en la inopia.


mcjaramillo 08/24/2011 00:27


Cómo eres, Maririu: la cotorra Carolina te hace una visita y tú la despachas con el buche vacío...


maririu 08/25/2011 18:48



mala, mala soy,


aviso al vecino de que su Carolina o Nina se va con el primero que le tiende el dedo  y me dice que la vigile....!!!!!!!!!!!!


 


 


 



Gaelle 08/17/2011 19:27


En effet, elle est tres amusante et tres loufoque ca m'a fait sourire et il y en bien besoin!
Bon sejour!


maririu 08/18/2011 17:04



çane va pas? je peux quelque chose?



Gaëlle 08/17/2011 14:57


Merci d'avoir traduit cette histoire :)


maririu 08/17/2011 17:37



à ton service, c'est la moindre des choses et puis je la trouve drôle et un peu surrealiste...je commence en une langue et traduis à l'autresuivant où je suis, donc en Espagne en ce moment..


 



Présentation

  • : Le blog de maririu
  • Le blog de maririu
  • : La Culture, en allant de l'actualité à l'histoire, la personnelle et celle avec un grand H, et en s'arrêtant au bonheur que l'Art procure Les mots et reflexions que cela suscite. Lieux Paris, surtout, et d'autresen particulier l'Espagne. Le tout en français et espagnol (chaque texte est accompagné de sa traduction à l'autre langue tantôt l'une tantôt l'autre).
  • Contacto

Recherche

Pages